Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand on est con...

Depuis quelques semaines, l'actualité note une recrudescence de revendications patriotiques, culturelles et religieuses. La fierté d'appartenir à une communauté ou d'afficher ostensiblement une identité nationale ou cultuelle s'accompagne souvent de dérapages incontrôlés et d'actes incompréhensibles. Se distingue dans ces manifestations, le retour des gros cons ! (Et je ne fais absolument pas référence au come back d'un cador dans le domaine....un con descendant qui se croit encore tout en haut...)

La caste des cons se compose en général d'une multitude de groupes et de désignations variés. J'en discerne certains très remarquables : les cons sultans ceux qui veulent être Calife à la place du Calife, les cons sanguins ceux qui s'énervent en famille, les cons patriotes ou cons citoyens ceux qui défendent ardemment le drapeau, les cons sacrés ceux bénis des cieux ou encore les cons disciples ceux qui suivent en troupeau. Je les réunis en deux grands ensembles : les cons religieux et les cons nationalistes.

Avec 6 milliards d'habitants sur la planète, il me semble fort probable qu'on en comptabilise un bon paquet dont un bon nombre s'ignore. Il est aussi fort à parier que ces cons trouvent chaque jour de bonnes conditions pour se foutre sur la tronche en vue d'imposer leur culture de la connerie. Les cons nationalistes et les cons religieux ont bien connaissance de l'existence de l'autre mais se complaisent dans leurs petites idées et n'envisagent pas d'en changer. Le con nationaliste a peur que le con religieux ne s'attaque à sa culture, à son histoire. Le premier tremble à l'idée que le second ne bouleverse son petit monde et en modifie les règles qu'il entend bien conserver. Le patriote zélé ne connait pas bien le fervent croyant mais il l'a vu à la télévision, ou en a entendu parler au bistrot. Le partisan a ainsi la certitude que le pratiquant est à l'origine de dangereux complots contre lui...Le con religieux, lui, a peur en imaginant que le con nationaliste puisse transgresser les règles morales à laquelle il consacre sa vie. Des lois spirituelles inscrites dans un livre sacré dont l'interprétation se fait au gré du lecteur et du courant de pensée mystique du moment... Le dévot excentrique ne connait pas bien le fier cocardier mais il en entend parler dans son lieu de culte. Le premier est ainsi persuadé que le second est un infidèle ou un païen qu'il doit combattre ou convertir...

Ces deux cons quand ils se rencontrent, se rendent bien compte qu'ils ne se comprennent pas. Leurs univers sont bien trop complexes pour essayer de convaincre cet autre con, puisque le convaincu est toujours un peu perdu lorsqu'il n'est pas dans son élément...Les cons nationalistes et les cons religieux le concèdent volontiers : leurs mondes sont complétement différents et ils ne peuvent y vivre conjointement. Même s'ils habitent la même planète... Un inconvénient, j'en conviens ! Surtout quand les deux sont conditionnés à vivre en vase con...euh ...clos...et que les conséquences de leurs actes concomitants contribuent à emmerder leurs congénères ! Je vous le confesse : on confond souvent cette paire de cons, le pire étant quand ils ne font plus qu'un... un comble ! Qu'on vexe l'un ou qu'on vexe l'autre, par un commentaire avisé, ces deux cons rivaliseront toujours de bêtise pour contrecarrer les plans de l'autre. Le con religieux et le con nationaliste se combattent depuis que le con est con mais aucun ne succombe. Un conflit sans fin depuis la nuit des temps jusqu'aux confins de leur connerie.

Notre planète est en convalescence et vos querelles de civilisations se conjuguent au passé. Un conseil : un peu de compassion et de compréhension vous permettront de devenir de bons compagnons.

Tag(s) : #Société, #Con, #Humour

Partager cet article

Repost 0