Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La loi du silence...

Nouveau scandale dans les abattoirs français, des animaux et notamment des agneaux y subissent de terribles sévices avant leur mise à mort.

En ce week-end pascal, l’agneau était au centre de la table et des débats. Entre cloches et chocolat, Stéphane Le Foll (rien à voir avec une quelconque maladie bovine.) a tenu à réagir promptement. Reposant son rond de serviette et interrompant son repos saint, le ministre de la grise culture a fait immédiatement fermé l’établissement mis en cause. Par l’intermédiaire du maire de la commune, Michel Etchebest, le top chef de l’agriculture française a ordonné aux préfets de procéder à des inspections spécifiques dans chaque abattoir du territoire national. Le mouroir bestial semble être le repère de dangereux sérial killers amateurs de mauvaises séries B. Pourtant, l’établissement est détenteur de la certification Bio et du label rouge, gage de qualité dans l’abattage animal. Il eut été de bon aloy(au) de lui décerner le label Hannibal Lecter tant les maltraitances perpétrées à l’encontre de ses agneaux y sont horribles et passées sous silence.

La loi du silence… L’omerta.

Nous viennent immédiatement à l’esprit d’autres actes inavouables et bestiaux qui ont été passés sous silence, bien aidés par une activité « terroristique » riche. Il faut bien avouer que la barbarie religieuse est bien plus médiatique et bonne pour l’audimat. Nos pensées vont en ce week-end Saint au « Number One » du silence, le Cardinal Barbare premier. En bon berger, le prêcheur en chef a lui-même conduit son troupeau à l’abattoir en menant ses brebis effarées aux bourreaux en taisant leurs agissements. L’archevêque de Lyon, Monseigneur, a tû les agissements honteux et traumatisants, mais aussi maintenu en fonction des hommes de l’Eglise catholique suspectés de sévices intimes sur des brebis égarées. En d’autres termes plus imagés, ils n’ont pas fait que poser des hosties sur la langue de petits enfants de chœur. Certes ils n’ont pas fait péter des bombes dans des lieux publics massacrant des innocents tout en vociférant « Dieu est grand ». Mais ces barbares-là ont traumatisé leurs victimes et laissé des cicatrices invisibles et inaudibles aux jeux médiatiques.

A chaque confession, chaque confrérie ses atrocités et ses dérives, à chaque religion ses vices et ses vérités inavouables. Mais quand on voit ce que l’Homme peut faire subir à ses semblables sous couvert de la Foi, on ne peut s’étonner de souffrances infligées aux animaux qu’on mène à l’abattoir pour les achever de nos couverts.

Tag(s) : #Religion, #Scandale, #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :