Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Uber-héros...

En ce début d’automne (y'a plus de saison), le soleil se fait discret, les pluies s’affirment et les feuilles tombent. Les feuilles d’impôt aussi et celles-là font mal.

Passons la promise baisse électorale prévue pour 2075 en même temps que la fin du cumul des mandats, nous sommes nombreux à chercher à réaliser quelques économies en ces temps de redevance. Ardue est la tâche de constituer un bas-de-laine afin de payer les échéances du Trésor Public, pudique établissement de taxation en comparaison au RSI, celui-là même qui fait passer l’URSSAF pour une œuvre de bienfaisance. Donc, nous modestes citoyens cherchons parfois à compléter nos revenus à l’instar des médiatiques UBER citoyens pour s’acquitter du denier du service public. Ou alors nous sommes peu nombreux, mais plus malins, à adopter une tactique médicale comme la phobie administrative et fiscale Thévenouesque qui nous dispense du paiement des impôts. Cette manœuvre habile nous permet donc de réaliser une économie substantielle et non négligeable en ces temps de disette…surtout quand on est un élu de la République percevant à peine 6000 euros et des brouettes d’indemnités.


Les temps sont durs pour tout le monde.


Mais voilà, qui cumule les emplois se retrouve parfois hors-la-loi pas comme les mandats ! Ironie du sort (législatif), ce même Thomas Thévenoud est à l’origine de plusieurs décrets et d’une loi visant à limiter l’activité de Saint UBER afin d’empêcher le complément d’activités sans statut professionnel. En l’occurrence, pour UBERPOP, l’application permettait à des quidams d’arrondir leur fin de mois en ajoutant une casquette de chauffeur à leur activité professionnelle. Mais non, on n’a pas le droit nous dit Saint Thomas. Et il faut le voir pour le croire, le névrosé fiscal, invoquant la loi sur la concurrence, a légiféré et interdit le cumul d’activités lucratives sans statut.
Euh… excussssez-moi ? Mais ce n’est pas un peu l’assemblée qui se moque de l’électeur ? Le type se fait choper pour ne pas avoir payé les impôts de son activité professionnelle et cumule les revenus avec son mandat de député fort avantageux. Et tranquille, il nous pond une loi pour empêcher le citoyen lambda de bénéficier d’un complément de revenus par une activité annexe.
Ils sont tout de même très forts ces « Uberpolitiques », les mecs cumulent les casquettes électorales, les émoluments et se permettent de débattre sur le sujet. Mais bon n’oublions pas, politicien n’est ni une activité lucrative, ni même professionnelle mais une vocation. Un sacerdoce, un fardeau qu’endossent les Uber-politiques car eux seuls peuvent nous sauver… Après il faut bien qu’ils cumulent les capes nos Suber-héros (bah oui) : plus de super-mandats, plus de superpouvoirs !
Alors pour alléger vos feuilles d’impôts, alourdir vos bourses, pensez à vous présenter à une élection et devenez un Uber candidat. Mais n’oubliez pas que le passage aux urnes vous rappellera que l’on ne peut pas avoir le beurre de l’électeur et l’argent d’Uber.

-----Message d'origine-----
De : Jean-Charles Koch [mailto:jeancharles1212@orange.fr]
Envoyé : jeudi 28 avril 2016 10:25
À : Salle Omnisports Léon Blum <sports.damremont@ville-boulogne-sur-mer.fr>
Objet : Saint Uber, priez pour nous....docx

Tag(s) : #Politique, #Humour, #Social

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :