Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est décidé le mois de novembre sera un mois sans tabac. Maudite sucette à Cancer !

Un kit gratuit sera distribué en pharmacie pour combattre ce fléau et aider les français à en finir avec la cigarette. Un mois sans tabac qui débute un 1er novmebre, voilà le défi du ministère de la Santé.
A
près le paquet unique, décoré de photos « choc » des conséquences du tabagisme, saluons ici cette campagne de prévention. Louons ces trente jours sans tabac, une idée originale à l’image des journées sans voiture ou du slip, ou encore des semaines du goût. Cependant cette initiative est passée quasiment inaperçue en cette période d’une autre campagne, celle de la prétention électorale.

Mais rêvons à ce paradigme nouveau, à cette volonté affichée de changement d’attitude dans notre consommation, notre comportement afin de préserver notre santé et notre porte-monnaie. Allons au-delà et embrassons cette idée en ces temps « monautomnales » de primaires électorales : passons, ensemble, un mois sans politique. Alors que l’on apprend la nouvelle affaire Balkany et la réussite de Sarkozy pour sa mise en examen présidentielle, ce serait vraiment une riche idée. D’ailleurs on se demande si l’un ne va pas décrocher le premier rôle dans la nouvelle saison de Prison Break et si l’autre ne sera pas la vedette d’un Biopic sur Houdini…

Alors oui au mois sans tabac et rêvons d’un mois sans politique !

Trente jours sans la moindre fausse promesse… Trente jours pendant lesquels on ne nous prendra pas pour des pipes. Imaginons le bonheur de respirer un air médiatique pur dénué de tout battage. Plus de quatre semaines dépourvues de déclarations tapageuses. Quelques semaines à se les rouler douce ! Imaginez le soir après avoir travaillé, bien calé dans le canapé, allumant la télé pour un repos bien mérité pas de JT pour nous intoxiquer des fumées hypocrites d’un parti à l’agonie. Pas une radio, aucune télé, pas le moindre journal ne viendraient nous bassiner avec les élections pestilentielles qui réveillent les primaires instincts de chaque candidat et de sa cohorte d’opportunistes ministrables.
Durant ce mois sans mégots et sans démago, nous serions sans conflit d’égo, sans émoi médiatique, sans « moi » homme public, sans « je suis candidat » et Candide à tout va. Sans tabac, sans tabou et sans filtre au débat. Laissons nous aller à 720 heures sans discours nauséabonds, sans piques assassines. Ses longues heures pendant lesquelles nous ne serions les témoins d’aucune invective publique, ni banderille calomnieuse, d’aucune diatribe cynique, ni querelle miteuse.
Une bouffée d’oxygène de 43200 minutes, un temps si précieux sans scandale médiatique sur la vie d’un politique, sans remuer les cendres d’un fameux candidat sur un fumeux dossier. Nous n’aurions aucune émission spéciale ou reportage intégral nous narrant les stratagèmes des uns pour glaner le denier des autres. Pas de compte douteux, ni de financement occulte, pas l’once d’un détournement, ni même d’un boniment.
Une utopie de 2592000 secondes ! Rendez vous compte, ces instants si précieux sans Machiavel des urnes ou marquis de Sade des meeting. Une période bénie de tous, où aucun ne serait dans le déni du cumul des mandats.

Qu’il serait doux ce mois sans fumer et sans se faire enfumer… Le bonheur en somme. En finir avec cette addiction et cette corruption. Gageons que cette idée serait un bienfait pour notre santé, soyons persuadés que cette initiative ferait un véritable tabac et serait prisée par tous.

VOTER TUE...
Tag(s) : #Politique, #Santé, #Tabac, #Voter, #Addiction

Partager cet article

Repost 0