Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manu et Dieudo...dialogue de lourds...

Note à caractère d'une brèle / ou de Brel :

Brèle : Individu borné (voire limité...)/ bon à rien / sans valeur...

Jacques si tu me lis (on peut rêver) ni voit aucune attaque personnelle mais juste un jeu de maux, de société voire un jeu de dupes. Manuel valse à mille temps en deux trois mouvements pour nous montrer toute la force de ses interventions médiatiques et toute la faiblesse de sa thématique. Dieudo, qui n'avait que l'humour à nous offrir en partage, nous délivre désormais un bien triste message.

L'un est allé trop loin, l'autre dépasse les bornes. Le Manu sans quête et sans reproche, s'entête à chasser le Devil dans un Dieudonné qui navigue contre vents et marées et semble voguer droit dans le mur...J'ai envie de dire au premier "au suivant" et au second, "Zef t'es pas tout seul..." C'est ce qui se passe avec ces gens-là quand l'un et l'autre veulent avoir le dernier mot, ils ne se quittent plus...et surrenchérissent pour bien montrer à l'autre qui maitrise les médias ! Dieudo, nous a tous fait rire mais, aujourd'hui, sans coup férir, a porté sa quenelle un peu trop loin dans le séant d'une caste qui préfère les bonbons parce que les blagues sont périssables. Manu nous a tous fait rêver avec sa volonté sans faille et sa main de fer dans un gant sans humour, nous faisant oublier notre ami Hortefeux, l'auvergnat qui sans façon nous donna quatre coups de batons à la manière d'un grand guignol.

D'instrumentalisation en stigmatisation, le grand orchestre médiatique s'est déchainé sur un sujet d'un autre temps, sujet qui faisait rire nos ainés par un Desproges acerbe, un Coluche cinglant ou un grotesque Michel Loeb (merci Thomas G) mais aussi Carlos avec un brulant "chaud cacao" pour lequel les descendants des éphémères pensionnaires de l'ile de Gorée ne se sont pas insurgés...

A toi Dieudo change de créneau, passe du Shoahnana au show à nana (désolé...) mais demeure l'humoriste talentueux que tu es. A toi, Manu, fait attention bientôt les élections et les bourgeois c'est comme les cochons plus ça devient vieux plus ça devient...

Tag(s) : #Politique, #Société, #Dieudonné, #Humour

Partager cet article

Repost 0