Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Bleus en Ukraine...

Note à caractère de Boris :

J'irai cracher sur vos pompes...!
Pour les faire briller, messieurs, tant vous m'avez fait vibrer de plaisir ! Avec mon bonnet rouge vissé sur la tête et ma mèche ébouriffée, je suis resté pantois par tant de courage et de volonté affichés ! Ils vous en a fallu pour franchir le Rubicon après la Berézina Ukrainienne rencontrée au détour d'un stade Luzny, qui ne restera pas dans nos annales, tant la douleur fut vive d'avoir subi une telle défaite en ces terres de Becquerels, ou le Polonium pousse plus vite que la démocratie chère à nos élites gauches. Nicolas ne put arrêter le nuage d'Ukraine à la frontière du Rhin, Sakho sy par un bon coup de reins...

Vous les footeux avez donc repoussé l'invasion, sans être cramponné à vos Bescherelles, mais avec le courage des gars du Bled, vous avez vaincu le signe indien et retourné plus de vestes que Jacques Dutronc n'a compté d'opportunistes et de chinois...et moi, et moi...émois ! Grâce à vous, fils d'une France immigrée et de sous-couche, François, prince du Grollande, et Noël, adepte de la lèche et de la Graët, sont donc les instigateurs de la réconciliation de la France d'en bas et de celle d'en haut des gradins. Fiers de sondages si bas, 3 buts, passés à l'infranchissable portique de Kiev, ont donc permis à nos dix régents de respirer un air plus pur sans en être taxés pour autant.

Et pourtant Mamadou, Karim et autres Francky, vous êtes passés proches de la correctionnelle, écumant les JT au fil des jours, faisant les gros titres de la presse et déchainant passions et conflits. Faisant même passer un obscur forcené pour le Lee Harvey Oswald de la presse libérée, l'actualité en oubliant la fronde bretonne et le "Tryphon" du malaise.... J'ai moi-même failli, plutot que de regarder ce match retour, assister à un concert de Johnny, tellement ça m'a fait mal...mais cela aurait été un arrache-coeur que de ne point me délecter, avec quelques amis, de ce très bon match plein d'envie qui a réussi à soulever la foule du stade de France et à faire sortir de leurs galeries des milliers de fourmis aux âmes bleues, aux drapeaux blancs et aux bonnets rouges !

Je vous dit merci messieurs de faire taire les aigris, de calmer les patriotes d'un jour qui connaissent à peine le chant de Rouget de Lisle et se permettent d'en réclamer l'usage. Vous n'avez peut-etre pas inventé la poudre mais avez retrouvé l'étincelle qui ravive les foules ! Alors il n'y aura pas d'automne à Pékin mais bien un été au Brésil et je vous souhaite bon Vian !

Tag(s) : #Société, #Foot, #Sport

Partager cet article

Repost 0