Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je m'appelais Aylan...

Bonjour, Je m'appelle Aylan, j'ai 3 ans et je suis mort sur une de vos plages.

Euh pardon, je suis mort sur une de vos plages Facebook ou sur votre télévision. Hier vous ne me connaissiez pas mais aujourd'hui je suis connu de tous. Désormais j'ai fait le tour du monde des smartphones et des écrans plats.
C'est con, moi je ne voulais pas faire le tour du monde mort mais je voulais juste trouver un pays pour vivre, me réfugier, me mettre à l'abri d'une guerre que je ne comprends pas. Avec ma famille, je voulais trouver un pays dans lequel je pourrai peut-être grandir tranquillement et attendre d'être plus vieux pour retourner parmi les miens ou rester avec vous, devenir un des votres. Cela fait des mois que chez moi se passe une guerre dans laquelle s'affrontent mes voisins, ma famille et des gens que je ne connais pas. Vous avez surement dû la voir à la télé entre la pub et la météo. Certains combattants sont religieux, d'autres rebelles et d'autres encore soutiennent le pouvoir autoritaire en place. C'est dommage qu'il n'y ait pas de pétrole dans mon pays sinon je pense que beaucoup de monde aurait voulu me sauver. Mais bon ça va, vos gouvernements nous ont vendu des armes pour qu'on puisse se défendre ou s'entretuer. Nos voisins riches du Proche-Orient n'ont pas le temps pour nous aider, ils ont du business à faire. L'humanité attendra, l'argent lui n'attend pas. Certains pays frontaliers du mien accueillent des milliers d'entre nous et des réfugiés encore qui fuient la guerre et la misère.

Mes proches, eux, ont choisi de partir en Europe pour me sauver la vie. Malheureusement nous n'avons pas réussi.

Mais bon je vais pas vous embêter plus longtemps, vous avez déjà vos propres SDF à sauver, ou la Grèce à préserver pour consolider l'Europe. Et puis vous ne pouvez pas accueillir toute la misère du monde, c'est une réalité.
Grâce à moi, un con écrira un texte pour alimenter son blog, des journaux vendront du papier et certains médias organiseront des émissions spéciales pour expliquer pourquoi je suis mort. Enfin demain ce sera surement une autre photo ou un autre naufrage qui feront l'actualité en attendant des élections ou le prochain match de foot ou le selfie d'un acteur célèbre. Je vous laisse, je vais retrouver mon frère de 5 ans, lui aussi est mort sur cette plage. Désolé de vous avoir dérangé dans votre quotidien, demain faut aller au boulot et payer ses impôts. J'espère qu'avec les miens, on ne souillera plus vos plages et vos villes voire même votre mode de vie.

Cependant ne croyez pas que des gens comme moi, ou comme les boat people d'une autre époque ou d'autres individus fuyant les persécutions diverses arrêteront de tenter par tous les moyens de sauver leurs familles et d'espérer un avenir meilleur vers des contrées qui ne connaissent pas la guerre.

Tag(s) : #Migrants, #Humanité

Partager cet article

Repost 0